07 49 54 48 88

La location courte durée : une rentabilité à deux chiffres !


La location courte durée séduit de plus en plus d’investisseurs ou de personnes souhaitant rentabiliser leurs logements.

De tous les modes de location, la courte durée est de loin la plus rémunératrice. 

 

Petit rappel des particularités de la location courte durée

Comme son nom l’indique, la location courte durée se différencie des autres types de location par la durée de ses séjours, 90 jours consécutifs étant le maximum légal (période non renouvelable).

La plupart du temps, les séjours sont beaucoup plus courts allant de 1 nuit à 3 semaines en moyenne.

Les locataires, appelés aussi voyageurs, sont des personnes de passage (tourisme, évènements particuliers, besoins professionnels).

La digitalisation des systèmes de réservation a littéralement augmenté le nombre d’adeptes de ces logements.

Aujourd’hui, les voyageurs cherchent le confort et le charme de leur « chez eux » lors de leurs escapades, avec les avantages hôteliers en plus (ménage, linge…) et une personnalisation de leur séjour.

 

Alors qu’est ce qui rend la location courte durée si attractive ?!

 

1/ La possibilité de faire varier ses tarifs
Comme dans le monde hôtelier ou celui des compagnies aériennes, les propriétaires de logements en location courte durée, ont la flexibilité de faire varier leurs tarifs selon les périodes et ainsi optimiser la rentabilité du bien. C’est le principe de l’offre et de la demande ou plus communément appelé le Yield management.

Par exemple : des mois comme mai ou juin sont souvent propices à une augmentation des prix car la demande est plus forte. Même constat, lors de périodes proposant des évènements particuliers (salons professionnels etc…)

Beaucoup de conciergeries aujourd’hui maitrisent ces méthodes d’analyse et appliquent ainsi des tarifs optimisés.

 

2/ L’assurance d’être payé

Malheureusement, les chiffres montrent que nombreux sont les propriétaires qui subissent le non-paiement des loyers en location longue durée. Les procédures d’expulsion sont longues et complexes, les conséquences sont parfois dramatiques : endettement, vente du logement…

Quelles sont les solutions pour éviter cette situation ?

  • L’assurance loyers impayés
  • Et aussi… la location courte durée !

En effet, pas de risque d’impayés puisque les locataires règlent au moment de la réservation.

 

3/ Le prix est ajusté à la durée de location

Autre raison qui justifie le positionnement de la courte durée au 1er rang des locations les plus rentables (devant la colocation) : le prix est ajusté à la durée de location. En effet, plus vous louez pour une durée courte plus le prix est élevé. C’est le même principe que les forfaits de ski par exemple.

Les revenus sont donc en moyenne 2,5 à 3 fois supérieurs à ceux d’une location nue et les taux de retour sur investissement plus conséquents également (entre 12 et 25%).

 

4/ Une fiscalité avantageuse

Louer en meublé permet d’accéder à une fiscalité plus avantageuse qu’en location nue.

Les revenus issus de la location meublée se déclarent dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et donc permet de bénéficier d’un régime avantageux : LMNP (Loueur meublé non professionnel). Il est donc possible de déduire beaucoup plus de charges qu’en location nue si vous optez pour le régime réel. Un dispositif qui diminue vos revenus locatifs donc vos impôts.

A noter que les meublés de tourisme (liés à la courte durée), classés comme tel, font l’objet d’une fiscalité particulière, et notamment d’un abattement forfaitaire de 71% sur les loyers encaissés (lorsqu’ils ne dépassent pas 176.200 euros en 2020).

 

5/ Une meilleure tenue des logements

Contrairement à ce que certains peuvent penser, les appartements en location courte durée sont beaucoup mieux tenus et connaissance moins de dégradation qu’en location « classique ».

La raison est simple : les locataires restent moins longtemps et le ménage est réalisé après chaque passage, surtout s’il est géré par une conciergerie.

De plus, des leviers sont en place pour limiter le risque de dégradation : la caution prélevée à l’entrée des locataires et le règlement intérieur du logement permettant de mettre en avant les points d’attention.

 

Vous l’aurez donc compris, la location courte durée constitue une stratégie à haut rendement, voir à très haut rendement lorsqu’elle est parfaitement maitrisée. Alors n’attendez plus !


Articles similaires

Derniers articles

La règlementation en location courte durée : quelques notions de base…

La location courte durée : une rentabilité à deux chiffres !

Crédit immobilier: des conditions (un peu) plus souples

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

/>